Rhyzarthrose

rhizarthrose

La rhizarthrose ou arthrose trapézo-métacarpienne est une arthrose de la base du pouce. Elle correspond à l’usure chronique du cartilage entre le trapèze (os du poignet) et le premier métacarpien (os du pouce). C’est une affection souvent bilatérale (elle touche les deux pouces). 

Symptômes

Le symptôme habituel est la douleur, particulièrement dans les gestes de la vie quotidienne (tourner une clé, ouvrir un bocal, etc…). Elles peuvent être présente la nuit.

Les douleurs se réveillent parfois par suite d’un changement climatique notamment avec l’arrivé de l’hiver.

Evolutions

L’usure du cartilage est irréversible et l’arthrose ne guérit pas spontanément. L’évolution naturelle se fait vers l’apparition d’une « bosse » à la base du pouce.

Ensuite, la douleur tend à diminuer progressivement et l’articulation perd de sa mobilité. Le pouce s’enraidit et l’espace entre le pouce et l’index se rétrécit. Ceci rend difficile d’écarter le pouce afin de saisir les objets volumineux et s’accompagne d’une importante perte de la force de la main.

Au stade ultime, par compensation, les autres articulations du pouce se déforment et apparaît une déformation en zig zag appelée pouce en « z » avec le risque de handicap important.

Traitements

Traitement conservateur

Initialement le traitement est toujours conservateur, il associe : Repos ; Anti- inflammatoire et une orthèse thermoformable sur mesure maintenant le pouce en bonne position.

L’orthèse existe sous deux formes :

Une orthèse longue à portée de nuit permettant la mise au repos forcée de l’articulation et contenant les déformations et les douleurs inflammatoire.

Une orthèse courte à portée la journée permettant de garder la fonction de la main et contenant les déformations et les douleurs inflammatoire.

Traitement chirurgical

Si ce traitement conservateur bien conduit est insuffisant, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Plusieurs types d’interventions sont proposées en fonction de l’âge, de la destruction de l’articulation, du travail et du côté dominant et des habitudes du chirurgien

Les réalisations Orthesia